Le snesip cfe-cgc pour la branche animation
Vous êtes ici : Accueil / Blog / CFE-CGC

Pacte de responsabilité

03 mars
03 mars 2014 à 10h57
la CFE-CGC refusera de signer un chèque en blanc !
La CFE-CGC ne peut en aucun cas accepter un chèque en blanc à destination des entreprises qui ne prendraient pas d'engagements en faveur des salariés.
Un pacte, c'est un accord entre plusieurs parties où chacune d'entre elles consent à un effort.
Alors que l'État propose une réduction de 30 milliards d'euros de cotisations sociales en faveur des entreprises, la CFE-CGC souhaite que le patronat s'engage sur des emplois (quantifiables et vérifiables) et une évolution du pouvoir d'achat pour les classes moyennes.
 
.
Lire la suite...

Stagiaires

19 fév
19 février 2014 à 10h13
Pour un nouveau statut protecteur
Chaque année, 1,6 million de jeunes suivent un stage professionnel dans le cadre de leurs études. Mais ceux-ci ne bénéficient toujours pas d’un véritable statut dans l’entreprise.
Une proposition de loi sur le développement, l’encadrement des stages et l’amélioration du statut des stagiaires sera discutée au Parlement à partir du 19 février.
 
Lire la suite...

Assurance Chômage

12 fév
12 février 2014 à 10h10
Le MEDEF joue les provocateurs
La tension est montée d’un cran dans la négociation de la convention d’assurance chômage : le MEDEF s’obstine à ne considérer que l’angle strictement comptable. Jusqu’à mettre sur la table de négociation un document de propositions très provocatrices.
Alors que nous proposons de moduler les ressources de l’UNEDIC en fonction du déséquilibre du régime, le MEDEF entend de moduler le niveau d’indemnisation des demandeurs d’emploi en fonction du niveau de chômage.
Alors que nous avons l’objectif de ne pas réduire les droits des demandeurs d’emploi, le MEDEF veut reculer l’âge à partir duquel ceux-ci peuvent prétendre à 36 mois d’indemnisation. Plus fort encore, le MEDEF propose que les salariés percevant une indemnité au moment de la rupture de leur contrat de travail ne reçoivent plus d’allocation chômage à la mesure du montant de leur indemnité de rupture. Avec ces propositions patronales, certains salariés, notamment ceux que représente la CFE-CGC, se verraient exclus du bénéfice de l’assurance chômage !
Lire la suite...

CSG

05 fév
05 février 2014 à 10h07
La CFE-CGC refuse la fin de la déductibilité
La Contribution sociale généralisée (CSG) est  un prélèvement à la source sur la plupart des revenus. Elle est destinée à financer, en partie, les dépenses de Sécurité sociale. Le gouvernement projette de fiscaliser cette contribution…
La CFE-CGC refuse que les classes moyennes payent des impôts sur une contribution, sur de l’argent qu’elles n’ont pas touché ! Ce serait une véritable injustice que de supprimer la déductibilité d'une partie de la CSG !
 
Lire la suite...

Ne vous fiez pas à votre fiche de paie de décembre.

03 fév
03 février 2014 à 10h42
Une disposition de la loi de finances pour 2014 passée quasiment inaperçue risque de coûter cher aux salariés qui sont affiliés à un régime complémentaire obligatoire de protection sociale au sein de leur entreprise. Soit environ 10,5 millions de salariés sur les 13,2 millions qui bénéficient d’une « mutuelle » d’entreprise.
LES COTISATIONS RÉINTÉGRÉES AU SALAIRE IMPOSABLE
Autrement dit, ces cotisations doivent être réintégrées au salaire imposable pour être soumises à l’impôt dans les mêmes conditions que le salaire proprement dit, soit après l’abattement de 10 % pour frais ou la déduction des frais réels.
Dans le cas d’un salarié pour lequel la contribution de l’employeur est de 100 euros par mois, soit 1 200 euros par an, le supplément d’impôt sera de l’ordre de 150 euros s’il est imposé dans la tranche marginale à 14 % et de 325 euros s’il est imposé dans la tranche à 30 %.
Le bug concerne deux salariés sur trois...
 
 
Lire la suite...

Pouvoir d'achat

22 janv
22 janvier 2014 à 10h46
La CFE-CGC réclame un pacte sur le pouvoir d’achat des classes moyennes !
La CFE-CGC demande au Président de la république un pacte pour les classes moyennes et les salariés de l'encadrement.
Dans une logique gagnant-gagnant entre les entreprises et les salariés de l'encadrement (techniciens, agents de maîtrise, cadres, ingénieurs, agents des 3 fonctions publiques), la CFE-CGC est prête à s'engager dans le pacte de responsabilités sous réserve qu'un pacte sur le pouvoir d'achat des classes moyennes soit conclu.
Pour retrouver le chemin de la croissance, il faut non seulement des mesures pour améliorer la compétitivité des entreprises mais il faut aussi redonner du pouvoir d'achat aux classes moyennes.
Lire la suite...

Temps Partiel

11 déc
11 décembre 2013 à 14h21
La loi relative à la sécurité de l'emploi afin de lutter contre la précarité dans l'emploi, va profondément modifier le dispositif du travail à temps partiel. En effet dés janvier 2014 le travail,à temps partiel inférieur à 24h ne sera plus possible
Cependant, les temps partiels, voire très partiels sont très largement représentatifs au sein
de nos structures et le nombre de contrats signés inférieur à 24h,une réalité. Chaque branche doit négocier avec l'ensemble des partenaires et trouver un accord qui permette de maintenir équilibre et emploi.
Lire la suite...

Emploi

05 déc
05 décembre 2013 à 18h26
Inversion ou illusion ?
Fin octobre, 5,5 millions de personnes, en France métropolitaine, sont inscrites à Pôle Emploi (+6,6 % sur 12 mois). Mais seulement un demandeur d’emploi sur deux perçoit une allocation au titre du chômage, soit 2 216 300 personnes.
Toutefois, la catégorie A (les personnes n’ayant exercé aucune activité au cours du mois) qui compte 3,2 millions d’inscrits, a connu une diminution de 0,6 % au mois d’octobre, ce qui représente 20 500 personnes. Nous nous en réjouissons pour elles sans, pour autant, participer au concert auto-congratulatoire actuel.
D’autres réalités viennent tempérer notre enthousiasme. Selon l’ACOSS, 7 contrats sur 10 (hors intérim), signés au troisième trimestre sont des CDD de moins d’un mois ! Toutes les catégories professionnelles sont touchées par cette précarisation de l’emploi, y compris les jeunes diplômés.
 
Lire la suite...

Maladies professionnelles

29 nov
29 novembre 2013 à 18h31
le thermomètre est déréglé
Avec des arguments artificiels et inadéquats, le Conseil d’État valide de profondes modifications au parcours nécessaire pour se faire reconnaitre en maladie professionnelle.
Cela commence par le tableau des troubles musculosquelettiques. Il faudra désormais faire la preuve d’une série de critères contraignants et abstraits de situations de travail que l’on ne trouve que dans les laboratoires de doctes universitaires qui n’ont jamais vu la réalité professionnelle de près. Cette reconnaissance était normalement fondée sur la présomption !
La CFE-CGC n’admet pas ces détournements du régime des maladies professionnelles qui n’aboutissent qu’à des réparations le plus souvent insignifiantes, accompagnées des contraintes administratives alourdies, notamment pour l’encadrement.
Lire la suite...

Fiscalité

20 nov
20 novembre 2013 à 18h37
Une remise à plat bienvenue
Le Premier ministre vient d'annoncer une remise à plat de la fiscalité de notre pays. La CFE-CGC salue cette mise en chantier, absolument indispensable, tellement la fiscalité française est devenue illisible.
Appréciant particulièrement le fait d'être associée à cette concertation, la CFE-CGC pèsera de tout son poids pour qu'elle soit juste. Il est nécessaire de rendre notre fiscalité plus équilibrée, avec une charge d'impôt mieux repartie, ne portant pas essentiellement sur la classe moyenne et l'encadrement comme c'est le cas aujourd'hui.
Incontestablement, cette réforme doit être globale. Elle doit concerner l'ensemble des impôts qu'ils soient directs ou indirects, que ce soit l'impôt sur le revenu, l'impôt sur le patrimoine et l'épargne, l'impôt sur les sociétés et les impôts des collectivités locales.
 
Lire la suite...