manifestation le snesip se mobilise

Résultats Elections TPE

10 fév 2017 à 08h50
Élections TPE 2016 : la CFE-CGC, première organisation syndicale dans l’encadrement
Avec 28,83 % des voix dans le collège cadre, la CFE-CGC améliore son score de 2012 de presque 2%. Si ce résultat renforce la position catégorielle de la CFE-CGC dans l’ensemble des entreprises, petites et grandes, il faut toutefois déplorer la faible participation (7,35 %) et les conditions dans lesquelles s’est tenu ce scrutin.
Les résultats des élections professionnelles dans les très petites entreprises (moins de 11 salariés) organisées entre le 30 décembre et le 13 janvier (jusqu’au 20 janvier outre-mer) confirment encore une fois, la montée en puissance de la CFE-CGC dans le paysage syndical français.
La CFE-CGC salue et félicite l'excellent travail de terrain mené par ses militants et toutes ses structures pendant la campagne pour rencontrer les salariés des TPE et répondre à leurs problématiques : autonomie, responsabilité, gestion des urgences, flexibilité des horaires, distance domicile/lieu de travail, rémunération, isolement,etc. 
Comme l’a toutefois rappelé François Hommeril lors de ses vœux à la presse du 31 janvier au siège confédéral, la CFE-CGC ne peut que déplorer le faible taux de participation (7,35 %), inférieur à 2012 (10,38 %) et largement imputable aux conditions dans lesquelles s’est tenu ce scrutin organisé par le ministère du Travail (report des dates initialement prévues, séries de dysfonctionnements ayant empêché certains électeurs de voter…).


 
Ce vote, qui s’effectuait sur sigle, va permettre de désigner les représentants syndicaux dans les futures commissions paritaires régionales (CPRI), des instances paritaires qui, dans chaque région, vont représenter, défendre et conseiller les salariés. Dans les TPE, cette représentation repose sur la mesure de la représentativité des organisations syndicales au niveau des branches professionnelles et au niveau national interprofessionnel. La représentativité catégorielle de la CFE-CGC doit absolument être retenue pour son attribution représentative de siège dans les CPRI. A défaut, l’expression des salariés de l’encadrement dans les TPE ne seraient pas pris en compte.
Les résultats de ce scrutin vont également contribuer à la future désignation des conseillers prud’hommes qui traitent les litiges individuels entre un employeur et un salarié.
Syndicat de l’encadrement, partenaire social indépendant et exigeant, la CFE-CGC, en progression constante, s’engage désormais à peser de tout son poids dans les CPRI au service des salariés de l’encadrement dans les TPE (4,5 millions de salariés). 
Rappelons enfin que ces bons résultats enregistrés par la CFE-CGC à l’occasion de ces élections TPE entreront dans le cadre du calcul de la représentativité des organisations syndicales au niveau national interprofessionnel, dont la prochaine mesure devrait officiellement être dévoilée le 31 mars.