Le snesip cfe-cgc pour les Voies navigables de France
Vous êtes ici : Accueil / Blog

Résultats Elections TPE

10 fév
10 février 2017 à 08h50
Élections TPE 2016 : la CFE-CGC, première organisation syndicale dans l’encadrement
Avec 28,83 % des voix dans le collège cadre, la CFE-CGC améliore son score de 2012 de presque 2%. Si ce résultat renforce la position catégorielle de la CFE-CGC dans l’ensemble des entreprises, petites et grandes, il faut toutefois déplorer la faible participation (7,35 %) et les conditions dans lesquelles s’est tenu ce scrutin.
Les résultats des élections professionnelles dans les très petites entreprises (moins de 11 salariés) organisées entre le 30 décembre et le 13 janvier (jusqu’au 20 janvier outre-mer) confirment encore une fois, la montée en puissance de la CFE-CGC dans le paysage syndical français.
La CFE-CGC salue et félicite l'excellent travail de terrain mené par ses militants et toutes ses structures pendant la campagne pour rencontrer les salariés des TPE et répondre à leurs problématiques : autonomie, responsabilité, gestion des urgences, flexibilité des horaires, distance domicile/lieu de travail, rémunération, isolement,etc. 
Comme l’a toutefois rappelé François Hommeril lors de ses vœux à la presse du 31 janvier au siège confédéral, la CFE-CGC ne peut que déplorer le faible taux de participation (7,35 %), inférieur à 2012 (10,38 %) et largement imputable aux conditions dans lesquelles s’est tenu ce scrutin organisé par le ministère du Travail (report des dates initialement prévues, séries de dysfonctionnements ayant empêché certains électeurs de voter…).


 
Lire la suite...

La Financement de la Formation

03 fév
03 février 2017 à 08h53
La CFE-CGC, avec les autres partenaires sociaux, a eu sa quatrième négociation avec l’Etat sur l’annexe financière du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnel. (FPSPP)
La proportion des fonds destinés aux demandeurs d’emplois est en forte augmentation en 2017 et dépasse maintenant les 60%. La CFE-CGC estime qu’un bon équilibre doit être maintenu entre les fonds destinés aux salariés et les fonds destinés aux demandeurs d’emplois. En effet ce sont les salariés en entreprise qui, par leur travail, leurs idées et leur créativité permettent le développement de l’activité et donc la création d’emploi. Sacrifier les uns au profit des autres est à notre avis une erreur. Un demandeur d’emploi est un salarié en devenir ou un ex-salarié, mais il serait dommage que de devoir passer par la case demandeur d’emploi pour pouvoir bénéficier d’une formation qualifiante ou certifiante. C’est en ce sens que la CFE-CGC souhaite maintenir un vrai équilibre d‘affectation des fonds. Et ce d’autant plus que le simple équilibre à 50% signifie environ 7 fois plus d’argent du FPSPP affecté à un demandeur d’emploi qu’à un salarié.
 
 
Lire la suite...