Le snesip cfe-cgc pour les Voies navigables de France
Vous êtes ici : Accueil / Blog

Négociations IRP

31 oct
31 octobre 2014 à 11h59
Négociation IRP : La spirale de l'échec
Loin de rassurer la CFE-CGC, la séance de négociation qui s'achève n'a pas permis d'avancer d'un pouce vers un dialogue social modernisé.
Comment imaginer que la CFE-CGC puisse accepter de réduire la représentation des salariés dans l'entreprise à un simple Conseil d'entreprise constitué uniquement sur la base d'un référendum. Où est dès lors, la responsabilité sociétale de l'entreprise d'assurer une gouvernance forte et un dialogue social loyal et de qualité nécessaire à la compétitivité partagée, gage de croissance?
Comment imaginer des formes dérogatoires de négociation adaptées à l'entreprise si le socle social de la loi est bradé, les sécurités minimales normatives pour les salaries évanouies et le rôle des branches réduit à sa plus simple expression?
 

 
Lire la suite...

Le medecin du travail

30 oct
30 octobre 2014 à 11h56
 La CFE-CGC dit « non » au déni du rôle du médecin du travail
La CFE-CGC est offusquée par la volonté du gouvernement actuel de supprimer « le médecin du travail ». Après avoir voulu enlever le caractère pénal du délit d’entrave et d’être revenu sur les principes fondamentaux de la sécurisation des salariés dans l’entreprise, cette nouvelle démarche ne va pas permettre d’améliorer la santé au travail des salariés et ce ne sera certainement pas sans impact sur la compétitivité des entreprises.
Pour mémoire, la spécialité de médecin du travail a été créée en 1946 pour que le salarié ait un examen médical et un espace de parole dédié au travail et à ses dysfonctionnements éventuels. Cela concerne : l’amiante chez l’électricien, l’asthme chez la coiffeuse, le canal carpien chez la secrétaire, le burn-out chez le manager…ces exemples de maladies sont liées au travail et se déclenchent à cause de celui-ci.
 
Lire la suite...

Négociations IRP

29 oct
29 octobre 2014 à 11h53
Le dialogue social : qu’en reste-t-il ?
En un seul projet de texte, le patronat vient de broyer l’histoire du dialogue social, sa nécessaire vitalité, sa raison d’être…
En effet, derrière les mots  se cache la suppression de la hiérarchie des normes dès lors que le dialogue social fera fi de toute loi protectrice au profit de la seule négociation  d’entreprise.
Et pour quel dialogue ? Pour quelles entreprises ? En prônant un conseil dit « d’entreprise » non obligatoire et non spécialisé, le Medef met les salariés sous tutelle dans un amalgame indifférencié où CE, DP, CHSCT, et même les délégués syndicaux négociateurs ne seront plus tolérés que pour des consultations de faux semblants, des négociations sans prérogatives et des accords validés du bout des doigts…
Lire la suite...

Le PFLSS 2015

21 oct
21 octobre 2014 à 11h50
une arme de destruction massive !
Le PLFSS 2015 engage une destruction progressive et massive de la politique familiale de notre pays :
-  division par trois de la prime à la naissance du deuxième enfant,
-  report de deux ans de la majoration pour les adolescents,
-  réduction de la durée du congé parental pour les mères,
-  baisse de l’aide à la garde du jeune enfant pour les classes moyennes par la création d’un seuil de revenu au-delà duquel cette aide sera réduite de moitié !
- dégressivité des allocations familiales en fonction des revenus.
C’est encore trop peu puisque des députés ont déposé un amendement sur les indemnités de rupture du contrat de travail.
Ce n’est plus tolérable !
 
Lire la suite...

Familles, je vous hais !

09 oct
09 octobre 2014 à 15h50
« Familles, je vous hais ! » la phrase culte de Gide semble être le fil conducteur de la politique familiale menée depuis le début du quinquennat de François Hollande.
 Déjà le plafond du quotient familial a été abaissé à deux reprises depuis 2012, ce qui a eu pour conséquence de fortes hausses d’impôts pour les classes moyennes avec enfants.
Aujourd’hui, le PLFSS 2015 poursuit  la destruction progressive de la politique familiale de notre pays : 
- division par trois de la prime à la naissance du deuxième enfant, 
- report de deux ans de la majoration pour les adolescents, 
- réduction de la durée du congé parental pour les mères,
-  baisse de l’aide à la garde du jeune enfant pour les classes moyennes par  la création d’un seuil de revenu au-delà duquel cette aide sera réduite de moitié !
 
Lire la suite...

Le régime des accidents du travail

06 oct
06 octobre 2014 à 15h53
Le régime des accidents du travail, présidé par les employeurs, en excédent ?
Oui, mais c’est le résultat de plusieurs détournements :
une réparation des préjudices loin de compenser la réalité des accidents
une réparation conditionnée à de multiples contrôles tatillons pour décourager les salariés de leurs droits,
une déclaration des risques par les employeurs très insuffisante (L 461-4), sans aucun contrôle des caisses de cette fraude
Lire la suite...