Le snesip cfe-cgc pour les Voies navigables de France

Medef : provocation et surenchère

24 sept 2014 à 15h54
Alors que le Medef a obtenu 40 milliards d’euros d'aides pour les entreprises sur trois ans, 8 à 10 millions de ménages viennent de voir leur imposition sur les revenus augmenter de 4,33 milliards d'euros en 2014 !
Dans ces conditions, je crois que la décence doit être de mise. Le Medef doit arrêter sa politique de la surenchère permanente !
Pierre Gattaz a demandé des allègements de charges moyennant quoi il prendrait des engagements de création d'emplois.
 
Il a revendiqué la paternité du pacte de responsabilité le
17 janvier 2014 : qu’il assume aujourd’hui celles qui sont les siennes.
Le 5 février 2014, le Medef a sorti un livret vert intitulé
 "10 mesures pour créer 1 million d'emplois".
Aujourd'hui après avoir obtenu les aides, le Medef recule et a de nouvelles exigences, ce n'est pas acceptable !
 Le Medef veut le beurre, l'argent du beurre....
La CFE-CGC refuse de lui donner la crémière !
Quelle sera la prochaine proposition du Medef ? Que les salariés payent pour venir travailler ?
STOP !
Les salariés et les chefs d'entreprises méritent mieux que cela par temps de crise !
La CFE-CGC est prête à soutenir des réformes qui reposent sur des efforts partagés entre les entreprises et les salariés (tous les salariés, pas seulement ceux de l'encadrement car la coupe est pleine ) mais aussi les actionnaires qui sont pour l'instant les grands oubliés de tous les efforts demandés !