Le snesip cfe-cgc pour la branche animation
Vous êtes ici : Accueil / Blog / CFE-CGC / Chômage

Chômage

29 août 2013 à 11h14
Essoufflement ou retournement ?
Pour le ministère du travail, l’annonce des chiffres du chômage, fin juillet traduit une légère amélioration de la situation. 
Pour la CFE-CGC, la réalité est plus nuancée et l’interprétation plus mesurée. En effet, si l’inversion de la courbe du chômage des jeunes  semble bien engagée pour le 3ème mois consécutif (- 0,8 % en juillet après - 0,3 % en Juin et - 0,5 % en mai), elle est bien plus préoccupante pour les autres catégories de demandeurs d’emploi (+ 1,3 % pour les 25-49 ans et + 0,9 % pour les 50 ans et plus).
Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A s’établit désormais à 3 285 700 et le taux de chômage atteint 10 %.
L’ancienneté moyenne des périodes d’indemnisation reste encore de 497 jours en France métropolitaine même si le volume d’offres collectées par pôle-emploi semble se redresser (+ 0,8 %) notamment sur des emplois durables.
 
La CFE-CGC  ne peut pas croire à ce frémissement de fin de cycle du chômage.  La méthode Coué est inefficace. C'est pourquoi nous souhaitons et nous avons porté lors de la conférence sociale de juin la nécessité d'engager un véritable plan de relance de l'emploi ne pouvant pas se résumer à une politique de contrats aidés. 
Pour la CFE-CGC, la compétitivité de l'entreprise, l'accompagnement de la création et le développement de l'entreprise sont les préalables indispensables. Et pour accompagner nous avons proposé une solution innovante : la cotisation sociale sur la consommation pour redonner du souffle à notre économie. Nous demandons aussi que la reprise d'entreprise devienne une véritable priorité nationale pour ne plus laisser des emplois se détruire. 
La balle est dans le camp des entreprises et des pouvoirs publics ! Les salariés et les demandeurs d’emploi, eux, s’essoufflent !