manifestation le snesip se mobilise
Vous êtes ici : Accueil / Blog / CFE-CGC / Epargne salariale

Epargne salariale

22 avr 2013 à 15h13
Récupération sur l’épargne salariale
Manger son blé en herbe ?
Relancer la consommation est indispensable, nul ne peut le contester. C’est un des principaux leviers pour une croissance positive.
Pour dynamiser cette consommation atone, le gouvernement a décidé de permettre la récupération de 20 000 euros maximum sur les Plans Épargne d'Entreprise (ou PEI, PEG). La CFE-CGC s’interroge…
Cette mesure sera-t-elle efficace ?
Au regard des mesures similaires du passé, il a été constaté que les deux-tiers des retraits ne finançaient pas des achats de biens de consommation, mais étaient simplement transférés sur d'autres produits d'épargne.
 
Cette mesure est-elle prudente ?
Plus de 7 millions de Français disposent, grâce à cette épargne, d'une réserve de précaution en vue du financement des études de leurs enfants ou d'un futur départ en retraite. Cette épargne risque de manquer au moment le plus utile. Il faut aussi noter que ces retraits obligent les gestionnaires des fonds à réaliser des actifs financiers au détriment du financement des entreprises.
Cette mesure est-elle équitable ?
Ceux qui ont le plus besoin d'argent ont, depuis plusieurs années, la possibilité d'encaisser immédiatement leur participation et leur intéressement (en se privant souvent de l'abondement).
Cette mesure s'apparente à une mesure "gadget" qui, malheureusement, ne devrait pas avoir une efficacité importante sur la consommation. Augmenter le pouvoir d'achat passe, en priorité, par des augmentations de salaire. De plus, c'est un nouveau coup porté à l'épargne salariale, qui vient déjà de subir une augmentation importante de la taxation. L’économie française a pourtant besoin, plus que jamais besoin d’être renforcée !