Le snesip cfe-cgc pour la branche loisirs vacances

Conférence Environnementale

18 sept 2012 à 11h45
Conférence Environnementale,
peu de vision, peu de décisions…

La CFE-CGC s'est s'impliquée dans les débats de la Conférence environnementale en réclamant :
- La pérennité des filières industrielles de l'énergie et le développement de nouvelles filières tournées vers les ENR.
- La sauvegarde et la création d'emplois industriels pérennes.
- La priorité à l'efficacité énergétique et à la valorisation de nos ressources (biomasse, géothermie, hydraulique et hydrocarbures...).
- La prise en compte des salariés dans la gouvernance des entreprises et dans la transition énergétique.







Elle déplore l'annonce de la fermeture anticipée, fin 2016, de la Centrale de Fessenheim : un comportement contraire à l’exemplarité de l’État prônée par le président de la République ! La CFE-CGC demande, pour le moins, le respect du dialogue social en particulier à l’égard des instances représentatives des salariés touchés. L’État actionnaire n’est-il pas en train de singer les industriels qu’il vilipende ?

Par ailleurs, pourquoi refuser le débat nécessaire sur l'impact des hydrocarbures non conventionnels en annonçant la suspension de sept permis de sondage avant toute négociation ? L'enjeu va bien au-delà du débat stérile français sur la fracturation hydraulique. Quelle erreur d’empêcher les expérimentations et la recherche sur le sujet ! Quelle erreur de ne pas étudier l'impact de l'exploitation de ces ressources fossiles par nos concurrents voire par nos partenaires européens et les déséquilibres de compétitivité que cela risque d'entraîner !

De plus, le président de la république et son Premier ministre éludent la question des moyens mis à disposition pour accompagner les salariés, les filières et les territoires qui seront touchés par cette transition énergétique. L'emploi et le social sont les grands oubliés de la conférence environnementale !

L’évolution « verte » de notre économie passe par des signaux clairs en termes de prix et de perspectives. Elle nécessite, au niveau européen, la mise en place d’une contribution Climat énergie et la réforme du marché carbone (SEQ). Nos dirigeants seraient bien inspirés de raisonner à long terme !

C’est le message que la CFE-CGC ne cessera de porter lors de ces débats nationaux…