Le snesip cfe-cgc pour la branche animation
Vous êtes ici : Accueil / Blog

Logement

18 juil
18 juillet 2012 à 12h09
Ponction extrême voire extrême onction !

Pour la CFE-CGC, emploi et logement sont indissociables pour relancer la croissance et l’économie : il s’agit de favoriser l’insertion des jeunes dans l’emploi et d’accompagner la mobilité des salariés. Dès lors, l’utilisation des fonds d’Action logement ne se décrète pas dans une relation infantile parents/enfants dégradée, sauf à vouloir pour l’État, dans le cadre du PLFR2012, fiscaliser subrepticement Action logement et déconsidérer les partenaires sociaux.

- Alors qu’à l’unanimité les partenaires sociaux ont signé un accord national Interprofessionnel sur le logement,

- Alors que, dans le cadre de cet ANI, les partenaires sociaux ont un projet répondant aux attentes du président de la République dans ce domaine,

- Alors que le logement a fait l’objet de nombreuses interventions de la CFE-CGC dans les tables rondes de la conférence sociale des 9 et 10 juillet,




Lire la suite...

Conférence sociale – 9/10 juillet 2012

05 juil
05 juillet 2012 à 12h14
Conférence sociale
Table ronde « Assurer l’avenir des retraites et de notre protection sociale »
Délégation CFE-CGC conduite par Danièle Karniewicz, secrétaire nationale.

Le financement de la protection sociale

Le défi du financement de la protection sociale est double :
- mettre en place des mesures de consolidation des comptes publics
- trouver des mesures structurelles en agissant sur les deux leviers que sont la régulation des dépenses et les sources de financement.

La CFE-CGC partage la volonté d’assainir d’urgence les comptes car le financement de la protection sociale est aujourd’hui source de confusion entre solidarité et contribution. Elle demande une clarification du type de solidarité souhaité pour demain et la définition d’un pacte social à mettre en place.

Elle a rappelé le principe fondateur de la Sécurité sociale sur lequel il faut continuer à s’appuyer : contribuer en fonction de ses possibilités et recevoir selon ses besoins.

Partant de ce principe, la CFE-CGC demande l’arrêt du transfert massif vers les complémentaires santé qui se traduit par une augmentation des restes à charge pénalisant ceux qui n’ont pas de protection sociale collective ou qui n’ont pas de travail (chômeurs, retraités). Dans ce cadre le dossier dépendance revêt une urgence absolue et son financement doit reposer le plus largement possible sur la solidarité nationale et non sur la responsabilité individuelle.



Lire la suite...