Le snesip cfe-cgc pour les Voies navigables de France

Retraite, un accord qui plombe l'AGIRC

31 mai 2011 à 18h15
Les signataires de l'accord du 18 mars : MEDEF, CGPEME, UPA, CFDT, FO, CFTC.

L'objectif de la négociaiton sur les retraites complémentaires consistait à trouver un financement à hauteur de 45,7 milliars d'euros cumulés à l'horizon 2030. C'est l'inverse qui est acté par l'accord du 18 mars 2011.
Le déficit cumulé des deux régimes, chiffré par les services de l'AGIRC et de l'ARRCO pour la période 2011/2030, s'aggrave de 500 millions d'euros passant de moins 45,7 milliars à moins 46,2 milliards d'euros.
Le texte du 18 mars 2011 ne rétablit pas l'équilibre financier des régimes, mais se contente d'opérer une redistribution des droits des salariés et retraités de l'AGIRC vers  ceux de l'ARRCO.

L'accord de mars 2011 ...
... Pénalise les retraites AGIRC en les spoliant de 7,4 milliars d'euros d'ici 2030 par une moindre valorisation du point (0,41% au lieu de 2,11% sur 2011)

Cette moindre revalorisation a pour effet de faire perdre du pouvoir d'achat aux retraités relevant de l'AGIRC, non seulement en 2011 mais encore pour toute la durée restante du versement de leurs retraites mais aussi pour leurs conjoints survivants qui percevront une pension de reversion moins élevée.

Article de Danièle KARNIEWICZ
Secrétaire Nationale Retraite, Protection Sociale.